Les astuces pour apprendre rapidement le dictionnaire eSport

S’il vous arrive parfois de regarder de l’eSport sur Twitch, il est probable que vous ne comprenez pas le jargon lancé par les locuteurs d’une équipe ou d’un journaliste. Même en prenant les commandes avec vos amis, vous n’arrivez pas toujours à comprendre leurs expressions. Pas de panique ! Retrouvez dans cette rubrique quelques indications basiques qui peuvent vous aider à mieux capter le langage eSport. Ce sont des techniques permettant de maîtriser en un clin d’œil le dictionnaire du sport électronique.

Maîtriser l’eSport à partir de ses expressions

Comprendre tout le langage eSport peut prendre plus de temps que l’on peut imaginer. L’idéal est de commencer par apprendre tous les termes basiques les plus utilisés dans l’univers du sport électronique. La maîtrise de ce langage constitue un réel avantage si on souhaite devenir un véritable « pro gamer ».

Certaines expressions sont faciles à comprendre pour tous les genres de jeu, d’autres, par contre, sont bien spécifiques au monde de l’eSport. Ils sont très utiles lors d’une compétition ou d’un grand tournoi. Si vous êtes un débutant dans le secteur, ci-après se trouve une liste non exhaustive de survie utilisée dans l’eSport.

Les termes les plus entendus durant un tournoi

Tout d’abord, vous devez prendre note qu’en eSport, il existe une personne qui se charge du tournoi online/offline ainsi que le serveur. On l’appelle « Admin ». Pour l’attaque de base d’un personnage, l’utilisation du terme AA est de mise. Si tous les personnages adverses sont éliminés par votre équipe, alors vous devez utiliser le terme ACE (All Champions Eliminated). Si vous devez vous absenter pour aller aux toilettes ou grignoter un peu, alors on utilise le mot AFK Bio.

Durant les tournois et les games, l’entraînement et la répétition pendant des heures en équipe sont essentiels. C’est là que le logiciel vocal TeamSpeak entre en jeu. Dans l’eSport, vous allez aussi beaucoup entendre de l’expression Base race. Il s’agit d’une étape permettant à l’adversaire de détruire votre base pendant que vous faites la même chose avec la leur. L’équipe la plus rapide à écraser les bâtiments sortira vainqueur de la Base race. Le champ de bataille, quant à lui, est tout simplement appelé Battleground.

Les autres lexiques qu’on peut retenir facilement

Apprendre quelques mots en langage eSport en quelques minutes est tout à fait possible. Pour cela vous devez au moins maîtriser les termes basiques cités ci-dessus. Mais si on veut progresser rapidement, l’une des méthodes les plus efficaces, c’est de savoir comment les maîtriser au gré de vos envies. Cette astuce vous permet de comprendre facilement plus de conversations et d’exprimer comme un véritable « gamer ».

Parmi les termes à prendre en compte lors d’un tournoi eSport, on peut citer, entre autres, boulet, caster, cheater, clan, feeder, etc. Certains termes sont à utiliser pour nuire votre adversaire. Il existe, par exemple, les « Flamer ». Ce sont des joueurs qui ne font qu’insulter l’ennemi afin de le déstabiliser durant la partie. Lorsque cette dernière semble intéressante, on peut dire à ses coéquipiers GG, qui signifie tout simplement good game. Pour un bon boulot, vous pouvez dire GJ ou Good Job. Au final, on peut dire que le langage eSport est facile à apprendre. Il suffit d’avoir une bonne dose de concentration et le tour est joué.